Informer anonymement un partenaire sexuel d’une MST, c’est désormais possible via un site web

By rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia)

Le site web Partneralert permet désormais à tout un chacun d’informer personnellement et de manière anonyme son partenaire qu’il a contracté une maladie sexuellement transmissible (MST). Le projet, à l’initiative de l’Institut de Médecine Tropicale (IMT) et du centre flamand d’expertise sur la santé sexuelle Sensoa, part du constat qu’il est difficile d’avertir son compagnon sexuel d’une telle chose. Or, c’est crucial afin d’éviter que de nouvelles infections ne soient transmises.

Répondre à un besoin important

Dans un premier temps, la notification anonyme des partenaires pour le virus de l’immunodéficience humaine (VIH/sida) et les infections sexuellement transmissibles (IST) se feront exclusivement via les centres de référence sida. Si ce nouvel outil est effectivement en mesure de répondre à un besoin important, d’autres professionnels de la santé pourront s’y joindre dans un second temps.

Aucune donnée personnelle de l’expéditeur ne sera conservée

Concrètement, les patients diagnostiqués avec une IST recevront un code avec lequel ils pourront informer leur(s) partenaire(s) sexuel(s) via le site www.partneralert.be. Aucune donnée personnelle de l’expéditeur ne sera conservée. “La notification des partenaires constitue un élément important dans la prévention du VIH et des IST”, déclare Sandra Van den Eynde de Sensoa. “Comme l’ont montré les rapports antérieurs relatifs aux IST, elle se fait bien trop rare à la fois du côté du patient que du médecin. Par conséquent, un outil stimulant cette dynamique s’imposait”.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies recommandent en effet la notification des partenaires en tant qu’outil de prévention contre le VIH et les IST. Outre l’IMT et Sensoa, le mouvement LGTB çavaria et le consortium belge de recherche sur le VIH/sida (Breach) appuient également ce projet, qui est rendu possible grâce au soutien financier des entreprises pharmaceutiques Gilead, ViiV Healthcare et Janssen Pharmaceutica, ainsi que Lira la suite

De: Informer anonymement un partenaire sexuel d’une MST, c’est désormais possible via un site web

      

Arrestation de deux voleurs pris en flagrant délit à Louvain-la-Neuve

By rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia)

Deux individus ont été interpellés, mardi soir, en flagrant délit de vol sur un parking de Louvain-la-Neuve, a-t-on appris mercredi auprès du parquet du Brabant wallon. La délivrance de mandats d’arrêt a été requise à leur encontre.

De nombreux vols commis ces derniers mois

De nombreux vols ayant été commis ces derniers mois dans plusieurs parkings de la cité universitaire, la surveillance policière y a été significativement renforcée. Mardi soir vers 20H40, deux policiers en civil se trouvaient à proximité du parking du Rédimé lorsqu’ils ont estimé suspect le comportement d’un individu qui plongeait la main dans le coffre d’une voiture.

Alors que celui-ci rejoignait un complice présumé installé au volant d’un autre véhicule, les policiers ont mis ce dernier en joue, l’enjoignant de se rendre. Les deux hommes, un ressortissant espagnol domicilié à Etterbeek âgé de 37 ans et un Français habitant Evere âgé de 40 ans, ont été appréhendés.

Visite domiciliaire

Une visite domiciliaire chez le premier a permis de notamment découvrir une tablette électronique volée en 2014. Privés de liberté, les deux voleurs présumés ont été déférés au parquet du Brabant wallon. Ils ont ensuite été mis à disposition d’un juge d’instruction qui devait les placer sous mandat d’arrêt.

Lira la suite

De: Arrestation de deux voleurs pris en flagrant délit à Louvain-la-Neuve

      

Visite royale chaleureuse à Vilvorde et dans la zone du canal

By rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia)

(Belga) Le roi Philippe et la reine Mathilde ont visité mercredi la ferme bio Den Diepen Boomgaard et son projet social à Grimbergen ainsi que la société audiovisuelle Videohouse de Vilvoorde.

La journée du couple royal s’est poursuivie par une rencontre avec une quarantaine de personnes, travailleurs sociaux, agents, fonctionnaires communaux et représentants de la communauté musulmane à l’hôtel de ville de Vilvorde et dont le thème portait sur la jeunesse, l’identité et la radicalisation. Après cette rencontre qualifiée de chaleureuse par le bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte, et qui a duré plus d’une heure, le couple royal a embarqué en compagnie d’autres invités, à bord du waterbus en direction de Bruxelles. Pendant la traversé, le bourgmestre de Vilvorde a détaillé l’important projet d’habitat que la commune réalise le long du canal. Les défis rencontrés par la zone du canal ont également été abordés. (Belga)

Lira la suite

De: Visite royale chaleureuse à Vilvorde et dans la zone du canal

      

“Un accord proche” sur le règlement financier du Brexit

By rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia)

Le Royaume-Uni est “très proche” d’un accord avec Bruxelles sur le règlement financier du Brexit, a jugé mercredi un commissaire européen, mais les chiffres avancés par les médias, qui s’élèvent jusqu’à 55 milliards d’euros, ont provoqué la colère des élus britanniques.

“Je me félicite que le Royaume-Uni ait présenté des propositions très proches des exigences des 27 États membres de l’UE (…) afin de parvenir à un accord” sur la première partie des négociations, a affirmé le commissaire irlandais Phil Hogan.

Selon le Daily Telegraph et le Financial Times, l’exécutif britannique serait tombé d’accord avec les 27 sur un mode de calcul qui devrait l’amener à payer entre 45 et 55 milliards d’euros.

Le gouvernement britannique a démenti qu’un accord ait été trouvé sur le montant de la facture que pourrait régler le Royaume-Uni en quittant l’Union européenne, qualifiant de “spéculations” les chiffres avancés.

“Notre équipe de négociateurs est actuellement à Bruxelles pour discuter du Brexit”, a affirmé devant les députés Elizabeth Truss, la secrétaire en chef du Trésor. “Il serait complètement incorrect d’outrepasser ces discussions en commentant les spéculations sur un accord financier”.

Le négociateur en chef de l’UE sur le Brexit, Michel Barnier, a également démenti mercredi un accord mais dit espérer que ce soit le cas “la semaine prochaine”.

Quoiqu’il en soit, certains analystes estiment que Londres pourrait ne jamais jouer la transparence sur un chiffre pour éviter de s’exposer à la critique sur ce sujet très sensible sur le plan intérieur.

Déjà, le chiffre qui circule a provoqué la colère dans la classe politique britannique.

Dans une tribune publiée par le Daily Telegraph, Nigel Farage, député européen et ex-chef du parti europhobe Ukip, a jugé “inacceptable” un tel accord.

“S’entendre sur une somme aussi importante avec en retour la seule promesse d’un accord convenable sur notre future relation commerciale est une véritable trahison”, a-t-il Lira la suite

De: “Un accord proche” sur le règlement financier du Brexit

      

Réorganisation de la police des chemins de fer: Jan Jambon veut des policiers actifs dans les trains, non plus dans les gares

By rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia)

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) veut redéfinir clairement les tâches attribuées à la police des chemins de fer. Ce service spécialisé au sein de la police fédérale ne devrait travailler que dans les trains, sur les quais et sur les voies, estime-t-il. La sécurité dans les gares est quant à elle du ressort des polices locales.

Nouvelle répartition des tâches et réorganisation

Cette nouvelle répartition des tâches sera assortie d’une réorganisation. Les dispatchings de Bruxelles, Anvers, Gand, Liège et Charleroi seront maintenus, tandis que d’autres tels que ceux de Hasselt, Louvain ou encore Bruges deviendront des bureaux satellites. Le député fédéral Franky Demon (CD&V) craint que le démantèlement de certains postes conduise toutefois à un accroissement de la criminalité dans et aux alentours des gares. “Les différents bureaux de la police des chemins de fer ont déjà démontré leur efficacité, certainement dans les stations très fréquentées, où se trouvent de nombreux navetteurs et touristes”, souligne-t-il.

“Il ne s’agit pas de faire d’économies

Le ministre Jambon ne partage cependant pas tout à fait cette analyse. “Le contraire est vrai aussi. Notre objectif est de rendre le service encore plus performant”, précise son porte-parole, Olivier Van Raemdonck. “Il ne s’agit pas de faire d’économies. Nous voulons mettre ces agents spécialisés dans les trains, sur les quais et les voies, plutôt que dans des bureaux. Tout comme la police de la route doit se trouver sur les axes routiers.”

Les gares ne sont quant à elles pas du ressort de la police des chemins de fer. “Un vol dans une gare est équivalent à un vol dans un centre commercial. Les missions de police de première ligne ne sont pas une tâche pour un service spécialisé comme la police des chemins de fer”, poursuit M. Van Raemdonck. Afin d’améliorer la sécurité dans et à proximité Lira la suite

De: Réorganisation de la police des chemins de fer: Jan Jambon veut des policiers actifs dans les trains, non plus dans les gares