Stephen Hawking: une brève histoire d’un génie



By rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia)

Cloué dans un fauteuil et s’exprimant via un ordinateur, Stephen Hawking, qui est décédé mercredi à 76 ans, a consacré sa vie à percer les secrets de l’univers et à populariser l’astrophysique, au point d’en devenir une star.

« Je suis certain que mon handicap a un rapport avec ma célébrité. Les gens sont fascinés par le contraste entre mes capacités physiques très limitées et la nature extrêmement étendue de l’univers que j’étudie », disait le scientifique contemporain certainement le plus célèbre du monde.

Stephen Hawking est né à Oxford le 8 janvier 1942, 300 ans jour pour jour après la mort de Galilée.

Son père, biologiste, souhaite qu’il suive ses pas en étudiant la médecine à Oxford. Mais le jeune Stephen s’est déjà pris de passion pour les mathématiques. Cette matière n’étant pas enseignée dans la prestigieuse université, il opte pour la physique.

Au bout de trois ans, il part pour Cambridge, afin d’y poursuivre des recherches en astronomie.

Peu après son 21ème anniversaire, il apprend qu’il souffre d’une maladie dégénérative paralysante, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot.

Les médecins ne lui donnent que deux ans à vivre. Ne sachant même pas s’il pourra achever sa thèse de doctorat, il plonge dans une profonde dépression, dont il ne sort que grâce à sa rencontre avec une étudiante en linguistique, Jane Wilde, qu’il épouse en 1965.

Le couple, qui divorcera 30 ans plus tard, aura trois enfants. Stephen Hawking épousera en seconde noces Elaine Mason, dont il se séparera au bout de onze ans, en 2006.

Son corps décline inexorablement. En 1974, il est incapable de se nourrir ou de sortir de son lit par lui-même. En 1985, il perd définitivement l’usage de la parole après avoir subi une trachéotomie à la suite d’une pneumonie.

– ‘Comprendre complètement l’univers’ –

Mais son esprit est intact. Et son but Lira la suite

De: Stephen Hawking: une brève histoire d’un génie