Attentats à Bruxelles – deux ans après – « La Belgique manque d’expertise en matière de victimes de terrorisme »



By rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia)

(Belga) En Belgique, peu de gens comprennent vraiment ce qu’est le terrorisme et comment traiter les victimes, estime l’association V-Europe, qui rassemble quelque 200 personnes touchées lors des attentats du 22 mars 2016. Il existe un manque criant d’expertise en la matière, tant du côté des autorités que de celui des assurances, déplore son président, Philippe Vansteenkiste.

L’approche du 22 mars constitue une période « très difficile », admet M. Vansteenkiste, dont la sœur a été tuée à Brussels Airport. « Il y a le stress qui monte et une frustration qui est toujours là. On est deux ans après, et les commémorations font réaliser à beaucoup de gens qu’ils ne sont toujours pas aidés comme ils devraient l’être. » L’association qu’il préside déplore principalement un manque d’expertise dans le traitement des victimes de terrorisme, alors que la Belgique pourrait s’inspirer d’autres pays européens. « On ne sait pas où aller et il n’y a pas de suivi adéquat. Il faut une réelle prise de conscience. Tendre la main aux victimes, notamment grâce à une véritable législation en la matière comme en Espagne, c’est réellement lutter contre le terrorisme. C’est une manière de montrer l’unité d’un pays – ce que visent notamment les terroristes – et d’aller de l’avant. » L’autre constat amer posé par V-Europe concerne les indemnisations. « Il y a eu peu d’avancée depuis un an. L’aide urgente a été accordée, mais l’aide principale n’arrive toujours pas, les dossiers avec les assurances n’ayant pas encore été clôturés. Il est ainsi incompréhensible que l’on juge certaines personnes sans une prise en compte correcte du stress post-traumatique qui aura un impact sur le restant de leur vie. » M. Vansteenkiste souligne à quel point il est difficile pour les personnes touchées de devoir se « revictimiser » pour ne pas perdre des droits, alors qu’elles voudraient aller de l’avant. « Le Lira la suite

De: Attentats à Bruxelles – deux ans après – « La Belgique manque d’expertise en matière de victimes de terrorisme »