L’AFSCA veut mieux accompagner les petits producteurs wallons



By rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) Les petits producteurs wallons auront droit à plus de formations de la part de l’AFSCA. Un reportage de Julie Vuillequez et Julien Covolo pour Bel RTL.

L’agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire emploie 5 personnes pour aider les artisans et producteurs en circuit court. Ils seront bientôt six. Pour les petits producteurs, l’AFSCA est Souvent vue comme le grand méchant loup, parfois borné et souvent trop tatillon. Marie-Madeleine, productrice de beurre à Ferrières dans la province de Liège, a en tout cas eu cette impression lorsqu’elle s’est lancée. Elle explique sur les ondes de Bel RTL qu’avec le temps, les relations avec l’agence fédérale se sont améliorées. « Elle est très sévère mais très correcte. Le contact a été très bon, je dois dire. Tout au début de l’AFSCA, c’était épouvantable. C’était le même règlement pour moi que pour Nestlé », avoue la productrice au micro de Julie Vuillequez.

Mais en 2015, une cellule d’accompagnement pour ces producteurs locaux a été mise en place. Mais certains ont toujours l’impression que l’AFSCA ne les comprend pas. Pierre-Marie fait pousser des pommes et des poires à Warsage. Il partage cet avis. « Ils appliquent souvent des choses qui ne sont pas du tout en rapport avec les petits producteurs. Si on met des petites infrastructures où il n’y a que de la main d’œuvre familiale sur le même pied d’égalité que les multinationales alimentaires, là, c’est complètement stupide », juge Pierre-Marie.

Le ministre wallon de l’Agriculture Denis Ducarme veut renforcer le rôle pédagogique de l’AFSCA, mais ne fera aucune concession sur l’application des règles sanitaires.

Lira la suite

De: L’AFSCA veut mieux accompagner les petits producteurs wallons