Depuis la réforme du permis de conduire, seul un candidat sur 5 réussit l’examen théorique



By rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) Les candidats qui répondent faux à 2 questions portant sur des « fautes graves » sont considérés comme défaillants. Il ne leur reste alors plus qu’à repasser l’examen. Depuis l’instauration de la réforme du permis théorique, le taux de réussite est dès lors particulièrement faible.

Les résultats à l’examen théorique du permis de conduire sont une véritable catastrophe. Depuis sa réforme le 1er janvier dernier, le taux de réussite a fortement baissé, comme le révèle ce mercredi Sudpresse.

Depuis janvier, seul un candidat sur 5 réussit le permis du premier coup. On compte alors 20% de réussite alors que pour comparaison à la même période en 2017, ce taux grimpait à 34%. En cause, le changement dans les règles.

« Les nouvelles questions peuvent surprendre »

« Les nouvelles questions peuvent surprendre les nouveaux candidats. C’est un phénomène que l’on voit à chaque fois que l’on a un renouvellement de questions », explique Virginia Di Puma, porte-parole d’AutoSécurité au micro de Vincent Chevalier et de Julie Vuillequiez pour le Bel RTL.

De plus, depuis le 1er janvier 2018, les candidats qui répondent faux à 2 questions portant sur des « fautes graves » sont considérés comme défaillants. Il ne leur reste alors plus qu’à repasser l’examen.

80% des candidats échouent

Dans cette course au permis, on observe également quelques disparités géographiques.

A Lobbes, le centre d’examen AIBV passe de 30 à 23% de réussite. A Mons, le taux d’obtention est lui aussi très faible. 80% des candidats reviennent s’inscrire après avoir échoué à l’examen.

Du côté d’AutoSécurité, on se veut rassurant et on cite pour cela l’exemple flamand. Après la réforme, les taux de réussite avaient baissé avant de remonter progressivement ces dernières années.

Lira la suite

De: Depuis la réforme du permis de conduire, seul un candidat sur 5 réussit l’examen théorique