Plusieurs observateurs s’interrogent: pourquoi les feuilles ne sont-elles pas encore toutes tombées des arbres?



By rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) Ce vendredi matin sur Bel RTL, Christian De Paepe a pris 90 secondes pour expliquer pourquoi nous sommes en train de vivre un automne tardif ! Preuve à l’appui : de très nombreux arbres ont encore toutes leurs feuilles.

Ludo nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous pour faire part de son étonnement. Il nous a écrit que d’habitude à la Toussaint, il n’y a plus une feuille sur les arbres. Or aujourd’hui, trois semaines après, on voit encore des feuilles vertes, jaunes et des feuillages bien touffus.

La chute des feuilles comment ça marche ? Alors on se tourne vers notre Monsieur Météo, Christian De Paepe. Que se passe-t-il ?

Nous vivons le raccourcissement des jours, la baisse des températures. La feuille est un vrai capteur solaire pour l’arbre. Quand elle reçoit beaucoup moins de lumière et que les températures chutent fortement, ces changements déclenchent une réaction chimique de la feuille. Elle envoie un message à l’arbre. Contrairement aux racines, qui sont recouvertes d’écorce et de couches terrestres, et au tronc et aux branches, dont la surface est formée d’écorce, les feuilles constituent la seule partie de l’arbre qui ne soit pas protégée du froid.

Les feuilles consomment plus d’énergie que les autres constituants de l’arbre : pour se mettre au repos et assurer sa survie durant l’hiver, l’arbre doit donc éliminer ses constituants énergivores.

L’arbre va se mettre en économie d’énergie. Il envoie des espèces de bouchons de Liège, des particules à la base des feuilles. Le mécanisme de la photosynthèse est alors bloqué puisque les feuilles ne reçoivent plus ni eau, ni sels minéraux. La chlorophylle ne peut plus être produite. Les feuilles changent de couleur et tombent avec le vent.

On peut donc assimiler la chute des feuilles en automne à une volonté de l’arbre d’économiser de l’énergie pour ne pas Lira la suite

De: Plusieurs observateurs s’interrogent: pourquoi les feuilles ne sont-elles pas encore toutes tombées des arbres?